Comment se soigner par les plantes ? (1)

image

 

 

Deux Français sur trois consomment des tisanes de plantes médicinales. Pourquoi ? Sont ils inspirés par un effet de mode ou un besoin de revenir aux sources du bien être au naturel.

Pourquoi se compliquer la vie à user de préparations parfois complexes de plantes, lorsqu’il est bien plus simple de prendre des médicaments chimiques, prêts à l’emploi?

La question se pose de plus en plus, la réponse va suivre.

 

Simples, pas si simples, les plantes!

La phytothérapie appelée aussi : « médecine des simples », n’est pas toujours si simple à l’emploi. Comment s’y retrouver ?

La connaissance des plantes n’est plus, comme auparavant, ni acquise, ni transmise.

D’abord les herboristes ont été décimés par des lois « ingrates », ensuite les médecins ne s’y intéressent pas suffisamment , trop souvent contraints et forcés.

Pendant leur cursus universitaire, aucun enseignement de la phytothérapie n’est organisé pour les étudiants en médecine.

Comment faire, qui trouver pour se renseigner, comment appliquer ce type de médecine?

En un mot, comment se soigner naturellement ? C’est tout le sens de ce livre.

La phytothérapie est le moyen le plus « naturel » pour se soigner autrement, surtout pour demeurer en bonne santé et, c’est le moins toxique. Un bel avenir lui est donc réservé, à une condition : savoir intelligemment étudier et profiter des connaissances du passé.

 

Tous pour un

 

Le moyen le plus naturel pour se maintenir en bonne forme, a t on dit, pourquoi? L’homme n’est qu’un des composants de la Nature, les plantes aussi. Nous sommes donc nés ensemble de la même création, acteurs de la même aventure, subissant la même évolution, à être, devenir ou redevenir des alliés » naturels ».

Nos plantes redeviendrons nos alliés, poste qu’elles n’auraient du jamais abandonner si on ne les avait pas mises injustement à l’écart, à condition de chercher à mieux les connaître, à étudier leurs propriétés pour pouvoir de manière optimale, utiliser les ressources infinies qu’elles nous offrent.

Apprendre à les connaître est indispensable, comme à les utiliser et le préambule incontournable est alors d’apprendre à les respecter.

.

Comme   l’homme, la plante est un être vivant à part entière, donc à traiter et à respecter comme tel: c’est la condition indispensable pour qu’elle puisse donner, nous donner, le meilleur d’elle même.

Maltraitée par une culture irrespectueuse, par des techniques inappropriées de conservation, de transport, elle deviendra au mieux inefficace, au pire « mal traitante ».

 

En revanche, si l’on prend soin de réunir toutes ces conditions, la phytothérapie va devenir, devient de nos jours, le moyen de se soigner le plus sûr et pas le moins efficace: il ne se passe pas de semaines, de mois sans que des médicaments chimiques classiques ne soient, mis sous surveillance, sous prescriptions encadrées, voire même, ne doivent être retirés du marché, à cause de leurs effets secondaires. Ces derniers parfois si fortement toxiques au point d’en devenir même, graves. Etre rendu malade par un traitement, devient un peu ubuesque et difficilement acceptable.

Ne pas oublier la devise de la première école de médecine française, celle de Montpellier: « d’abord ne pas nuire », on en est bien loin…

Pourquoi donc, de nos jours, ne pas chercher à retrouver les racines de la médecine de toujours, tout en profitant des éclairages modernes que nous fournit la Science ? Une médecine qui vient de loin, de l’histoire des hommes…

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *