Le magnésium et l’intestin

PastedGraphic-2-2PastedGraphic-1-1Quelques informations sur le magnésium 

Le magnésium est un pilier incontournable en nutrithérapie. Il est intervient dans plus de 400 réactions biochimiques essentielles à la vie.

Le magnésium est impliqué dans la production d’énergie.

Le magnésium permet d’activer les enzymes, les récepteurs cellulaires, les vitamines,…

Le magnésium est impliqué dans l’équilibre cellulaire, le rythme cardiaque, la digestion, la température corporelle.

Le magnésium module toutes les formes de stress.

Ses besoins journaliers sont évalués à 400 mg. L’alimentation en apporte en moyenne 200 mg par jour. Nous avons donc un déficit chronique important.

Les besoins en magnésium dépendent également de votre activité journalière. Vos besoins diminuent quand vous êtes en vacances ou au repos et augmentent en période de surmenage, Stress, sport,…

Contrairement à des supplémentations ponctuelles, le magnésium doit être apporté tous les jours. Chacun apprendra très vite à moduler ses apports de magnésium en fonction de ses besoins qui peuvent varier d’une période à l’autre.

Il existe un grand nombre de troubles liés à des apports insuffisants en magnésium. Dans certains cas le déficit en magnésium est le premier responsable des troubles

Exemple, le déficit en magnésium est la :

1ère cause de fatigue

1ère cause de douleurs musculaires

1ère cause d’anxiété

1ère cause d’infertilité non organique chez la femme (le zinc chez l’homme)

1ère cause de prématurité du nourrisson

Pour des raisons de biodisponibilté la nutrithérapie choisira les magnésiums les mieux absorbés.

le Glycérophosphate de magnésium, le Citrate de Magnésium et l’ultra-Mag sont les mieux absorbés.

Le fait d’utiliser un de ses trois magnésiums, n’est pas suffisant pour obtenir l’efficacité optimale.

En effet, pour ne pas être immédiatement rejeté dans les urines, le magnésium doit être impérativement fixé dans les cellules.

Le meilleur des fixateurs est un acide aminé naturellement présent dans l’organisme.

Cet acide aminé est la Taurine. Il est très connu du grand public, car associé à certaines boissons riches en caféine.( Redbul) De ce fait une importante partie de la population pense, à tort que la taurine est un excitant.

C’est absolument l’inverse, la Taurine est un calmant cérébral naturel.

C’est aussi un puissant fixateur du magnésium

La Taurine régule l’activité électrique dans les muscles, le cœur et le cerveau.

Elle réduit les troubles du rythme cardiaque (palpitation, arythmie,…).Tout dépend de la dose consommée …

Elle accélère l’élimination de l’alcool et du cholestérol oxydé via la vésicule biliaire.

Oui mais l’intestin 

L’intestin a été surnommé le deuxième cerveau, sa bonne santé est capitale.

L’intestin constitue une frontière entre l’organisme et l’environnement extérieur. Son rôle immunitaire est crucial. Il exerce les deux fonctions vitales que sont l’absorption et la digestion des nutriments. L’intestin est en permanence colonisé par une communauté de micro-organismes, la plus dense sur terre appelée microbiote. L’équilibre de ce milieu bactérien garantie l’efficacité et l’intégrité de la barrière intestinale qui protège tout notre organisme.

En nutrithérapie, quand une personne souffre d’un ou plusieurs troubles, on recherche avant tout la cause. On doit s’assurer du bon fonctionnement de l’intestin par la mise en place d’une démarche de première intention.

Il faut d’abord garantir la qualité de la flore intestinale. Ces milliards de bactéries qui nous habitent, vivent grâce à nous, mais nous vivons aussi grâce à elles…

Ces bactéries ont un rôle immunitaire, elles sont capables de tenir à distance les éléments potentiellement pathogènes, de fabriquer naturellement des antibiotiques pour nous protéger des infections, équilibrer notre transit, optimiser la digestion, l’absorption des micronutriments ou encore réguler les désordres intestinaux…

Il faut enfin s’assurer de la bonne perméabilité de la muqueuse intestinale.

Qu’entend-on par perméabilité intestinale ?

La perméabilité intestinale est garantie par une simple couche de cellules appelées entérocytes. Cette mono couche cellulaire assure la frontière entre le monde extérieur et l’intérieur de l’organisme. Ces entérocytes sont très serrées et permettent une perméabilité sélective. Seuls les éléments “autorisés” (vitamines, minéraux, acides aminés de petite taille,…etc.) sont habilités à passer selon des protocoles biochimiques bien établis.

Malheureusement certains facteurs liés à notre mode de vie détériorent cette perméabilité :

Le stress, les aliments transformés, la prise de médicaments (anti-inflammatoires, les salicylés, les corticoïdes, les antibiotiques, les cytotoxiques, les inhibiteurs de la pompe à protons,…) la consommation chronique d’alcool, le sport intense, les infections, les intolérances alimentaires, l’âge…

Tous ces facteurs contribuent à casser le ciment entre les entérocytes, rendant l’intestin poreux.

Quand l’intestin devient poreux

L’immunité dans son ensemble est alors perturbée. L’organisme est plus facilement agressé par des bactéries ou des virus. De grosses molécules non digérées passent la barrière intestinale surchargeant l’activité du foie. Une intoxication plus ou moins importante s’installe ainsi qu’une inflammation chronique.

Les conséquences sont nombreuses. Sans parler de pathologies, de très nombreux troubles apparaissent : syndrome de fatigue chronique, migraine, tendinite, crampes, myalgies, colopathies fonctionnelles, troubles du sommeil, perte d’acuité visuelle, …

Si un patient souffre de plusieurs troubles à la fois, il n’est pas raisonnable de prescrire un médicament pour chaque symptôme. Il est plus pertinent d’agir sur les causes les plus probables. L’une de ces causes est la perturbation de l’intégrité intestinale. Il existe des solutions simples et naturelles. Quand elles sont mises en place immédiatement, elles peuvent faire gagner beaucoup de temps dans la résolution des problèmes.

Deux choses sont à faire simultanément pendant une période de 1 à 3 mois selon l’ampleur des symptômes :

Fournir une supplémentation en probiotiques issus de souches qualitatives triées sur le volet et un apport journalier de 3 g de Glutamine.

Les probiotiques permettront la reconstitution d’une flore équilibrée, alors que la Glutamine fournira l’énergie suffisante au renouvellement des entérocytes. La réparation des jonctions serrées rétablira la perméabilité intestinale. Ainsi beaucoup de symptômes disparaitront d’eux-mêmes. Il suffira ensuite de mettre en place un traitement d’entretien avec 3 g de glutamine une à deux fois par semaine et d’une cure d’un mois de probiotiques 3 à 4 fois par an. Vous sentirez de vous même rapidement comment réguler votre traitement pour vous maintenir en bonne santé

pour en savoir plus cliquez 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *