Pleine vie de ce mois ci

PLEINE VIE
Journaliste : Bénédicte Tabone,

Page 1/2

 

Identifiable par son odeur camphrée, il s’utilise surtout sous forme d’huile essentielle pour ses effets antimicrobiens, antitussifs et anti-inflammatoires selon l’espèce.
1 – Antiseptique des voies respiratoires
Il est d’usage d’utiliser en synergie l’eucalyptus globuleux (E.globulus) et l’eucalyptus radié (E.radiata) contre les bronchites, les pharyngites et les rhumes dus à un refroidissement. En plus de leur effet anti-infectieux remarquable, ils sont d’excellents expectorants et antitussifs.

2 – Anti-inflammatoire
L’eucalyptus citronné (E.citriodora) et l’eucalyptus globuleux s’emploient en massage local, en cas de rhumatismes, tendinites, torticolis, douleurs musculaires après un effort intense et contre les névralgies.

3 – Anti-hypertenseur
3 gouttes d’HE d’eucalyptus citronné appliquées matin et soir sur le plexus solaire et le long de la colonne vertébrale abaisse la tension.

4 – Antibactérien
L’eucalyptus cumin (E.polybractea) et l’eucalyptus citronné s’emploient aussi dans les infections gynécologiques, urinaires et intestinales (colite). L’usage du premier est réservé aux thérapeutes.

5 – Cicatrisant
L’eucalyptus citronné et l’eucalyptus radié apaisent les démangeaisons, irritations, mycoses, piqûres d’insectes et préviennent même ces dernières.

Sous quelle forme ?

Feuilles séchées

Leur richesse en tanin et en essences (cinéole, eucalyptol) en font un excellent antibiotique naturel. En tisane, faire infuser 10 min 1 cuil. à café rase (env.1,8 g) dans 15 cl d’eau frémissante. Boire 1 à 3 tasses/jour. En inhalation pour dégager le nez, faire bouillir 5 g dans 10 cl d’eau.

Huiles essentielles

Date : 13/01/2016

Page 2/2

 

1 à 2 gouttes (E.globuleux, E. radié et E.cumin) dans du miel, en cas d’affections respiratoires 4 fois/jour, pendant 7 jours ; 2 à 5 gouttes dans une huile neutre en massage local contre les douleurs et rhumes ; 10 gouttes dans 15 cl d’eau bouillante en inhalation.

Gélules

En poudre totale sèche (1 à 2 g), en extrait sec (200 à 400 mg) ou en gélules d’HE à prendre matin, midi et soir avant chaque repas pour libérer les voies respiratoires et agir sur les maux de gorge.

Précaution d’emploi

A doses excessives, l’eucalyptus peur provoquer nausées, vomissements. Interdit aux enfants, femmes enceintes ou allaitantes et prudence chez les asthmatiques et allergiques.

Merci aux pharmaciennes Carole Minker, auteure de « 200 plantes qui vous veulent du bien » (Ed. Larousse) et Danièle Festy, auteure de « Mon abécédaire illustré des huiles essentielles » (Leduc.s Editions).

Recette maison : vin d’eucalyptus, l’antigrippe par excellence
Laisser macérer 50 g de feuilles d’eucalyptus globuleux dans 1 litre de vin rouge de qualité additionné d’un peu de sucre, pendant 2 semaines au réfrigérateur. Agiter le mélange tous les 2 jours. Au terme de la macération, filtrer le liquide à travers une passoire en pressant fortement les feuilles avec un pilon. Verser dans une bouteille. Réserver au frais.

Contre les infections : 1 verre à madère trois fois par jour.
Pour ouvrir l’appétit (avant le repas) ou aider à digérer (après le repas) : 1 verre à madère deux fois

par jour.
Les cures durent de quelques jours à 1 ou 2 semaines.

Recette du Dr Jacques Labescat, extraite de son livre « Les vins de plantes, toutes les vertus des plantes mises en bouteilles », Ed. Ulmer.

Tous droits réservés à l’éditeur ULMER 267478942

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *