Réponse du laboratoire Pierre Fabre à une question que m’avait posée une auditrice sur la présence de dioxyde de titane dans des gélules de plantes

dioxyde de titane
dioxyde de titane

Monsieur,

Nous avons été très sensibles à l’intérêt que vous portez à nos laboratoires et nous vous en remercions vivement.

En réponse à votre demande nous vous informons que le dioxyde de titane présent en faible quantité dans l’enveloppe des gélules NATURACTIVE, permet l’opacification et garantit une meilleure stabilité des actifs en les protégeant de la lumière. Son utilisation en tant que colorant est autorisée par les autorités sanitaires dans les denrées alimentaires et médicaments et nous vous confirmons qu’il s’agit de TiO2 sous forme de microparticules et non de nanoparticules. En effet le dioxyde de titane utilisé pour nos produits n’est pas considéré comme un nanomatériau selon la réglementation en vigueur, la taille moyenne des particules de TiO2 étant supérieure à la taille des nanoparticules.
·  Il convient de noter que la capacité de pénétration de barrières tissulaires ou cellulaires par des nanoparticules est supérieure à celles des microparticules, et l’agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) s’était positionnée en 2011 sur les nanomatériaux, parmi lesquels les nanoparticules de TiO2, comme suit :  « Les études de cancérogenèse sont à ce jour limitées quantitativement et qualitativement. Il faut toutefois signaler que des études sur les effets toxicologiques à long-terme ont été réalisées chez l’animal, en particulier par voie respiratoire (instillation intratrachéale, intra-nasale ou plus rarement exposition par inhalation). Ces études montrent une toxicité pulmonaire chez le rat. Toutefois, les effets observés ne peuvent être extrapolés à l’homme. » Les microparticules ne sont pas concernées par cette position.
·    Le 20 janvier 2017, l’INRA et l’ANSES ont publié une nouvelle étude menée depuis 4 ans, montrant que les nanoparticules de TiO2 altèreraient le système immunitaire et favoriseraient la croissance de lésions pré-cancéreuses au niveau du colon chez le rat suite à une exposition orale de 10mg/kg/j durant 100 jours. A ce jour, les effets observés chez le rat ne peuvent pas être extrapolés à l’homme et ne concerne que la forme nanoparticulaire du TiO2 ; ces résultats ne mettent donc pas en cause la sécurité des produits NATURACTIVE sous forme de gélule qui contiennent des microparticules de TiO2, de plus en quantité bien inférieure aux doses testées dans l’étude de l’INRA.
·    Enfin, avant d’être mis sur le marché, chaque produit des Laboratoires Pierre Fabre fait l’objet d’un dossier de sécurité rigoureux et nous sommes en tant que fabricant, responsables de sa mise sur le marché et tenus de garantir la sécurité du produit pour les utilisateurs.

Les composés naturels sont ajoutés à nos formules lorsque cela est possible, mais ce n’est malheureusement pas toujours le cas (problème de stabilité ou autre).

Cependant toujours à l’écoute des préoccupations des consommateurs et afin de proposer des produits correspondant aux attentes de ses consommateurs, NATURACTIVE a décidé, malgré l’absence de risque pour la santé, de retirer progressivement le TiO2 de ses gélules.

Nous vous souhaitons bonne réception de ce courriel et restons à votre entière disposition pour tous renseignements complémentaires au numéro d’information médicale suivant : 0800 326 326.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur, l’expression de nos meilleures salutations.

Les données recueillies vous concernant font l’objet d’un traitement informatique déclaré auprès de la CNIL. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 Janvier 1978, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de modification ou de suppression de ces données.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.