Que faire quand on a trop de cholestérol?

Il faut faire une cure de levure de riz rouge oui, mais pas n’importe laquelle, pas n’importe comment, on vous dit tout….

 

la Levure de riz rouge

(Monascus purpureus)

L’amie de nos artères

Propriétés

Cette moisissure microscopique n’est pas réellement une plante mais une levure utilisée comme colorant dans la cuisine chinoise, mais elle est bien plus.

Cholestérol: La levure de riz rouge contient de la monacoline K qui aide à lutter contre l’excès de « mauvais cholestérol, » celui qui se fixe et encrasse les artères. C’est en agissant sur le foie (lieu de synthèse du cholestérol) que la levure agit. La levure de riz rouge contient également des phytostérols, des acides gras monoinsaturés et des flavonoïdes qui renforcent les effets bénéfiques sur le cholestérol.

Digestion: son action sur le foie facilite également la digestion: vertu qui lui est reconnue depuis longtemps, en médecine chinoise.

Circulation: c’est en diminuant les dépôts de graisses au niveau des artères que la levure améliore la circulation sanguine.

 

Où trouver la levure de riz rouge ?

De couleur rutilante rouge, la levure est une moisissure cultivée sur le riz. La cuisine chinoise l’utilise comme condiment colorant, rehausseur de saveur et de couleur pour les viandes et les poissons.

Bien utiliser la levure de riz rouge:

 

Elle se consomme sous forme de compléments alimentaires (en gélules ou comprimés). La commission européenne estime que ces derniers peuvent prétendre contribuer à « maintenir un taux normal de cholestérol LDL » à condition d’apporter une dose quotidienne de monacoline K égale à 10 mg

Il est indispensable donc de bien vérifier la teneur en monacoline K du complément alimentaire Mais aussi prêter attention à la teneur en citrinine (mycotoxine) qui peut s’avérer toxique pour le rein à haute dose.

Préférer ceux indiqués sans citrinine.

L’usage de la levure de riz rouge est déconseillée chez les femmes enceintes et allaitantes, les enfants et adolescents. La consommation de jus de pamplemousse est déconseillée durant le traitement.

On ne doit pas prendre en même temps qu’elle, de médicaments à base de statines ,pour ne pas risquer avoir de douleurs musculaires et ou articulaires fréquentes avec ce type de composé . Ne pas en consommer non plus en cas « d’insuffisance rénale, de pathologie musculaire, d’hypothyroïdie non traitée ou d’atteinte hépatique évolutive

 

 

Comments: 2

  1. Merci beaucoup pour votre article et pour votre blog qui donne de précieux conseils!
    Bonne continuation!

    • Jacques Labescat says:

      merci à vous de le lire
      bon WE

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *